La France se met au Vegan

| Catégorie : Cuisine |

Il suffit d’avoir un compte Instagram pour se rendre compte que le véganisme c’est tendance, bien que la plupart de ces bloggeuses sont américaines ou australiennes. Depuis peu, j’ai remarqué l’arrivée du Vegan en France, autour de moi. Des amis le sont devenus, des événements autour du concept Vegan se déroulent dans des grandes villes de France comme Lyon et attirent de plus en plus de personnes soucieuses des enjeux actuels. Alors je me suis demandé pourquoi se mettre au vegan et si c’était vraiment facile de changer son régime alimentaire, bien que « être vegan » c’est bien plus que ça.

Être Vegan c’est: ne pas consommer des aliments de provenance animale (même le lait), mais cela touche aussi la façon de s’habiller et de se comporter. Les Vegan souhaitent exclure autant que possible tout objet ou activité en relation avec les animaux (comme les cosmétiques ou le cirque) afin de diminuer les souffrances qu’ils subissent.

Vegan Burgers

Un hamburger vegan; avec un steak de soja

Être Vegan, c’est tendance mais c’est aussi un bon geste pour la planète, pour les animaux, pour nous-mêmes.

• Protéger les animaux
Les mots du mythique Paul McCartney ont marqué les esprits : « Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde serait végétarien ». Tout le monde sait qu’il existe des maltraitances sur les animaux –il y a même eu un cas très récent dont je me souviens sur des moutons en Picardie je crois bien- alors pour éviter ça, devenir vegan est une solution. La plupart des vegan pensent que chaque être vivant a le droit de vivre librement.

• Un régime nutritif
Opter pour un régime alimentaire vegan permettrait de booster son énergie, d’obtenir une meilleure peau… Effectivement, ce régime est bourré de nutriments comme le fer, les protéines, le calcium, riche en fibres, faible en lipides saturées. Il faut tout de même faire attention aux aliments qu’on choisit pour palier les carences possibles dues au manque de viande.

• Un geste pour l’écologie
Au-delà des flatulences des vaches qui émettent du CO2, réduire, voire éliminer la consommation de viandes et de produits laitiers serait efficace pour baisser l’empreinte carbone.
La production de viande ou de tout autre produit d’origine animale pèse sur l’environnement : des cultures à l’eau nécessaire pour nourrir les animaux en passant par le transport et les autres étapes comprises entre la ferme et notre assiette. L’abondante quantité de graines nécessaires pour la production contribue à la déforestation, la disparition d’habitat et d’espèces.
Par exemple, au Brésil, l’équivalent de 5,6 million d’hectares sont utilisés pour faire pousser le soja qui nourrit le bétail européen. Cela contribue au développement mondial de la malnutrition, puisque les personnes font pousser des cultures pour nourrir les animaux au lieu de les utiliser pour se nourrir eux-même. De la meme façon, il faudrait considérablement moins de terre et d’eau pour entretenir un régime vegan, ce qui rend le changement vers le véganisme, le moyen le plus facile, le plus profitable et le plus efficace pour réduire notre impact sur l’environnement.

 

Eloïse
Auteur : Eloïse
Qui je suis ?
Je m'appelle Eloïse et je suis une adepte de la nourriture Bio et du "manger bouger". J'aime manger sainement. Mais en plus de ça, j'adore les petites astuces beauté, cuisine... que tout le monde devrait connaitre. D'ailleurs, c'est pour cela que j'ai réalisé ce blog !